Le nouveau Guide alimentaire canadien est-il bon pour la santé du cerveau?

Il a été montré qu’une saine alimentation aide à conserver les capacités de raisonnement et la mémoire chez les personnes vieillissantes, et aide même à réduire le risque de démence. Comme le mois de janvier était celui de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, l’occasion est toute choisie pour évaluer si les changements apportés récemment au Guide alimentaire canadien favorisent une bonne santé cérébrale et, le cas échéant, de quelle façon.

La Dre Carol Greenwood, coauteure du premier guide d’alimentation canadien pour la santé du cerveau destiné aux adultes, intitulé Brain Health Food Guide (en anglais seulement), et du premier livre de recettes pour la santé cérébrale fondées sur la science, Mindfull (en anglais seulement), est d’avis que les recommandations du nouveau Guide alimentaire canadien cadrent bien avec les principes d’une alimentation saine pour le cerveau qui diminue le risque de démence. « La mise à jour du Guide alimentaire canadien incite l’adoption de saines habitudes alimentaires, qui comprennent la préparation de repas à la maison, leur planification, ainsi que l’importance de manger en bonne compagnie. »

La Dre Greenwood mène actuellement un essai clinique qui évalue l’efficacité de la combinaison d’interventions en matière d’alimentation et d’exercice dans le cadre d’un projet de recherche national, le Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV). « Ces activités aident les adultes à demeurer actifs sur le plan cognitif et à entretenir leurs relations sociales, et soutiennent non seulement l’adoption d’une meilleure alimentation, mais également une meilleure santé du cerveau», explique-t-elle.

En fait, une grande partie des données sur lesquelles repose le Guide alimentaire canadien montrent la nécessité de réduire le risque de maladies chroniques, comme les maladies cardiaques et le diabète de type 2. Les habitudes alimentaires aidant à réduire les risques de ces maladies chroniques sont également associées à un vieillissement sain du cerveau.

Le Brain Health Food Guide, comme la nouvelle mouture du Guide alimentaire canadien, recommande que les Canadiens fassent la transition vers une alimentation à base de végétaux en mangeant plus de fruits, de légumes et de protéines végétales (comme les légumineuses et les noix).

Des chercheurs ont également montré qu’un nombre d’activités auxquelles les gens peuvent prendre part peuvent protéger la santé de leur cerveau au fil des années.

La Dre Greenwood et d’autres chercheurs du CCNV se penchent présentement sur la combinaison de diverses modifications du mode de vie telles que l’adoption d’une alimentation saine, la pratique d’activités physiques, la participation à des groupes de discussion, et l’apprentissage de la musique et de langues étrangères, pour aider à réduire le risque de démence chez les personnes vieillissantes.

Pour obtenir des mises à jour sur les découvertes de la Dre Greenwood et de son équipe, visitez le site Web du CCNV ou inscrivez-vous à notre bulletin, à parti de la page d’accueil : http://ccna-ccnv.ca/fr.