Une campagne nationale vise à mettre fin à la stigmatisation entourant la maladie d’Alzheimer

Pour le mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, la Société Alzheimer du Canada — un organisme partenaire du Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV) — a lancé une campagne nationale de sensibilisation qui s’attaque aux stéréotypes et à la stigmatisation souvent associés aux personnes vivant avec la démence.

La campagne présente différents Canadiens ayant l’expérience de la démence et leur permet de contribuer à sensibiliser le grand public à changer les perceptions, les attitudes et, en définitive, les comportements. Selon la Société Alzheimer du Canada, les idées fausses à propos de ce que cela signifie de vivre avec la démence peuvent imposer des restrictions sur les personnes vivant avec la maladie et influencent l’accès aux traitements, leurs relations et leurs interactions sociales.

Selon un nouveau sondage Léger, un Canadien sur quatre pourrait se sentir honteux ou gêné s’il était atteint de démence. Récemment, s’attaquer à la stigmatisation a été désignée comme la principale priorité de recherche sur la démence par la James Lind Alliance. Le CCNV a récemment tenu une séance d’information sur l’établissement de priorités pour la recherche sur la démence et la docteure Katherine McGilton a parlé d’un partenariat pour établir les priorités qui a mené à l’identification des 10 principales questions auxquelles les Canadiens ayant l’expérience de la démence veulent que les chercheurs répondent.

La campagne de la Société Alzheimer s’ajoute à l’engagement du gouvernement du Canada à élaborer une stratégie nationale sur la démence. La ministre de la Santé, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, dans une récente déclaration, a confirmé l’octroi de 42 millions de dollars au Centre d’innovation canadien sur la santé du cerveau et le vieillissement afin de tester des produits et des services qui viennent soutenir la santé et le vieillissement du cerveau, en mettant l’accent sur la démence. La stratégie comportera aussi du soutien pour que le CCNV poursuive ses efforts dans la réalisation de l’étude la plus importante sur la démence jamais entreprise au Canada auprès de 1 600 Canadiens de partout au pays.

Pour en savoir plus sur la campagne et aider à diminuer la stigmatisation, visitez le ilivewithdementia.ca ou trouvez-la sur les médias sociaux à l’aide du mot-clic #ilivewithdementia.