Qui sommes-nous?

Qu’est-ce que le CCNV?

Un groupe de plus de 350 cliniciens et chercheurs de partout au Canada qui se sont réunis pour former le CCNV et accélérer les progrès dans le domaine des maladies neurodégénératives liées au vieillissement, y compris la maladie d’Alzheimer, la démence vasculaire, la démence frontotemporale et la démence à corps de Lewy.

En fonction de leur domaine de spécialisation, les chercheurs du CCNV sont divisés en 20 équipes de partout au Canada et travaillent dans le domaine de la prévention, du traitement et de la qualité de vie. Ils puisent dans les données de huit plateformes et sont appuyés par quatre programmes transversaux qui aident les équipes à identifier les lacunes et les synergies et accélérer l’adoption d’idées.

Quel est l’objectif du CCNV?

L’expertise combinée du CCNV sera utilisée pour élargir nos connaissances au sujet

  • du développement de ces maladies
  • de leur impact sur les personnes, leurs proches et la communauté dans son ensemble
  • de ce qui peut être fait pour ralentir leur progression et y faire face, ou même de prévenir la maladie dans son ensemble

Ce faisant, le CCNV influencera positivement la qualité de vie et la qualité des services aux personnes vivant avec une maladie neurodégénérative.

Le CCNV vise à y parvenir de la façon suivante :

  • En réunissant des experts et des ressources au sein des universités canadiennes, des hôpitaux, du gouvernement, de l’industrie et des organismes à but non lucratif.
  • En établissant un lien essentiel entre les programmes de recherche fondamentale dans le domaine des maladies neurodégénératives et les populations cliniques.
  • En identifiant et en investissant dans les priorités nationales, y compris les défis associés à la dispensation de services, la prestation de soins dans différents systèmes provinciaux et les communautés rurales et autochtones.
  • En fournissant des services spécialisés dans la formation et le mentorat pour préparer la prochaine génération de chercheurs, de scientifiques cliniciens, de décideurs et d’éducateurs dans le domaine des maladies neurodégénératives et du vieillissement.
  • En coordonnant et en soutenant l’élaboration de projets de recherche multidisciplinaires et de transfert de connaissances hautement prioritaires.
  • En développant des collaborations internationales.