COMPASS-ND, la plus importante étude sur la démence menée au Canada, a déjà recruté près de 50 % du nombre cible de participants à l’étude

D’ici le mois de mai 2020, 1650 Canadiens âgés de 50 à 90 ans qui vivent avec une démence ou qui en présentent le risque participeront à l’étude dans l’un des 30 centres participants à travers le pays.

LIRE LA SUITE

Qui sommes nous?

Le Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV) fournit l’infrastructure et le soutien qui favorise la collaboration entre les meilleurs chercheurs dans le domaine de la démence au Canada. En accélérant les découvertes, l’innovation et l’adoption de nouvelles connaissances, le CCNV positionne le Canada comme chef de file mondial dans les efforts visant à mieux comprendre les maladies neurodégénératives et les prévenir, ainsi qu’à améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent avec la démence.

LIRE LA SUITE

News

COMPASS-ND, la plus importante étude sur la démence menée au Canada, a déjà recruté près de 50 % du nombre cible de participants à l’étude

Le Consortium canadien sur la neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV) est heureux d’annoncer, dans le cadre du mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, que les inscriptions à son étude clinique de référence, l’étude COMPASS-ND, ont atteint près de 50 % du nombre de participants cibles. D’ici le mois de mai 2020, 1650 Canadiens âgés…

Découverte des chercheurs du CCNV : marqueurs de la maladie d’Alzheimer et du trouble cognitif léger trouvés dans la salive humaine

Des chercheurs du Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV) ont décelé des marqueurs dans la salive humaine qui indiquent la présence de la maladie d’Alzheimer et du trouble cognitif léger. Les Drs Roger Dixon et Liang Li se spécialisent dans la recherche des biomarqueurs liés au vieillissement et à la démence, c’est-à-dire qu’ils travaillent avec des personnes âgées pour déterminer si des substances présentes dans leur corps permettent de dépister certaines maladies ou infections précises. Dans le cadre de leur étude, ils ont travaillé avec trois groupes de patients : un groupe atteint de la maladie d’Alzheimer, un autre, d’un trouble cognitif léger et un troisième dont la cognition était intacte. Pour déceler les marqueurs des maladies ou leurs changements au fil du temps, les Drs Dixon et Li ont examiné plus de 6000 métabolites (qui sont des substances nécessaires au métabolisme ou formées lors de ce processus). Pour ce faire, ils ont utilisé un spectromètre de masse, un appareil qui sépare les isotopes, les molécules et les fragments moléculaires en fonction de leur masse. Cette découverte de trois biomarqueurs qui peuvent détecter la maladie d’Alzheimer et le trouble cognitif léger pourrait mener, dans les prochaines années, à la conception d’un test salivaire pour diagnostiquer ces maladies.

Maladie de Parkinson : nouvelle recherche sur le rôle de la cognition et les différences entre les sexes

Cet article a été rédigé par les Drs Ashley Curtis, Mario Masellis, Richard Camicioli, Heather Davidson et Mary Tierney, chercheurs du CCNV. La maladie de Parkinson touche principalement le contrôle des fonctions motrices. Les symptômes de la maladie apparaissent progressivement et sont la conséquence de la dégénérescence du système nerveux central. Les symptômes comprennent des tremblements,…

Nouveau fonds à l’appui des personnes vivant avec une démence

« Grâce à nos consultations, nous avons obtenu les points de vue de personnes vivant avec une démence, ainsi que d’amis et de proches aidants. Beaucoup ont dit que collaboration, partenariats, échange d’information, application à plus grande échelle des pratiques exemplaires et mesures pour contrer la stigmatisation étaient nécessaires. Je suis certaine que grâce au Fonds d’investissement en matière de démence dans les communautés, nous pourrons en apprendre plus et mettre en œuvre des approches efficaces à l’appui d’une qualité de vie optimale pour les personnes qui vivent avec une démence, ainsi que pour leurs amis et proches aidants. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de Santé Canada

Facteurs qui favorisent et empêchent l’implication de personnes vivant avec une démence dans le processus de recherche

Que signifie de s’impliquer dans le processus de recherche dans le domaine de la santé pour une personne vivant avec une maladie ou pour le partenaire de soin de cette personne? Cela signifie être inclus dans le processus de recherche non seulement comme participant, mais aussi comme contributeur. Une équipe de chercheurs et de spécialistes…

Nos Partenaires

Go back to top