Nouveau lien possible entre les chutes et les troubles cognitifs

De nouveaux résultats de recherche suggèrent qu’il pourrait y avoir un lien entre certains troubles cognitifs et un risque accru de chutes chez les personnes âgées.

Le Dr Manuel Montero-Odasso, professeur de médecine et de médecine gériatrique à l’Université Western, et coleader de l’équipe no 12 du CCNV, s’est récemment entretenu avec l’animatrice de l’émission The Current à la radio de CBC pour discuter de ce lien possible.

« Certains réseaux dans le lobe frontal du cerveau sont importants non seulement pour les processus cognitifs, comme l’attention et les fonctions exécutives – qui constituent l’une des capacités qui permettent de mener plusieurs tâches de front = mais aussi pour le sens de la direction et la démarche, c’est-à-dire la façon dont nous marchons, explique le Dr Montero-Odasso. Avec l’âge, ces réseaux cérébraux, dont certains sont liés au vieillissement et à l’apparition de maladies, fonctionnent plus lentement. Et, lorsque ces réseaux contribuent à l’équilibre et à la démarche, en plus de la cognition, ils peuvent devenir surchargés et n’arrivent plus à contrôler la mobilité. »

Les exercices de stimulation cérébrale peuvent améliorer l’équilibre et la démarche, ce qui peut réduire le risque de chutes. Le Dr Montero-Odasso précise que les exercices qui demandent la réalisation simultanée de deux ou de plusieurs tâches peuvent augmenter les capacités cognitives, particulièrement dans les situations où une personne est distraite, soit celles où les chutes ont tendance à se produire. Grâce à ces exercices, le cerveau devient mieux entraîné à éviter les distractions qui peuvent causer des chutes ou à composer avec celles-ci.

Pour écouter l’entrevue avec le Dr Montero-Odasso, cliquez ici. Pour lire la transcription de l’entretien, cliquez ici. (Les deux ne sont disponibles qu’en anglais.)